Dix ans après le rapport Marmot, où en sont les inégalités ?

Dix ans déjà que la commission présidée par Michael Marmot publiait le rapport sur les inégalités de santé en Angleterre ! En novembre 2008, elle avait été chargée, par le secrétaire d’État à la santé, de conduire une étude indépendante visant à proposer les stratégies les plus efficaces pour réduire les inégalités de santé à partir de 2010. Ce rapport et celui de la commission des déterminants de la santé de l’OMS ont contribué à une prise de conscience de l’ampleur des facteurs sociaux influant sur la santé.

Le rapport final, « Fair Society, Healthy Lives« , a été publié en février 2010. Outre la mise en évidence du fait que les inégalités en matière de santé étaient criantes, y compris dans les pays les plus riches, le rapport proposait d’agir sur six objectifs politiques :

  1. Donner à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie
  2. Permettre à tous les enfants, les jeunes et les adultes de maximiser leurs capacités et de maîtriser leur vie
  3. Créer des emplois décents et un bon travail pour tous
  4. Assurer un niveau de vie satisfaisant pour tous
  5. Créer et développer des milieux et des communautés sains et durables
  6. Renforcer le rôle et l’impact de la prévention des maladies.

Dix ans après ce rapport, en février 2020, l’Institut a publié avec la Health Foundation : « Health Equity in England : The Marmot Review 10 Years On », pour identifier les progrès réalisés dans la lutte contre les inégalités en matière de santé en Angleterre et pour proposer des recommandations pour les actions futures. Ce rapport « 10 ans après » montre qu’en Angleterre, la santé des personnes vivant dans des quartiers et des régions plus défavorisés se détérioreles inégalités en matière de santé augmentent et, pour l’ensemble de la population, la santé est en déclin. En outre, la vie des personnes situées au bas de la hiérarchie sociale est devenue plus difficile. L’objectif du rapport est de montrer ce qui peut être fait, dans un esprit de justice sociale, pour agir sur les déterminants sociaux de la santé afin de réduire ces inégalités évitables en matière de santé.

Par ailleurs, l’OMS a conduit un travail systématique « Healthy, prosperous lives for all: the European Health Equity Status Report », dans les 53 États membres de la région Europe, sur l’origine des inégalités en matière de santé et les solutions pour réduire ces inégalités. Ce rapport identifie cinq conditions essentielles nécessaires pour créer et maintenir une vie en bonne santé pour tous : des services de santé de bonne qualité et accessibles ; la sécurité des revenus et la protection sociale ; des conditions de vie décentes ; le capital social et humain et des conditions de travail et d’emploi décentes. Le rapport examine également les moteurs de l’équité en matière de santé, à savoir les facteurs fondamentaux pour créer des sociétés plus équitables : cohérence des politiques, responsabilité, participation sociale et autonomisation.

Le chemin est encore long et l’engagement des personnes, des communautés, des professionnels, des décideurs comme des chercheurs est requis pour agir efficacement contre les inégalités de santé.