Communication des recommandations et ressources manquantes

29 mai 2020

Démarches locales, régionales et nationales de réouverture des écoles – résultats préliminaires


Résumé

  • La communication à différents publics sur la réouverture des écoles peut passer du gouvernement national aux écoles (par le biais des états/régions/cantons pour certains pays), et des écoles aux parents mais les informations sur la pandémie à l’intention de la population générale peuvent aussi contenir des mises à jour sur les écoles
  • Tous les types de media ont été utilisés en matière de communication – en ligne, TV, radio, affichage, débats
  • En ce qui concerne les ressources et les recommandations qui font encore défaut, un large éventail de réponses a été reçu, mentionnant des ressources concrètes (masques/PPE, meilleure connectivité en ligne, augmentation des effectifs d’enseignants et de personnel d’entretien, ressources éducatives sur la pandémie et la littératie en santé), éléments étayant les communiqués et de vastes politiques de relance économique pour les familles et les personnels des écoles
  • Il convient de surveiller le processus de réouverture pour évaluer les besoins éventuels d’autres ressources.

Communication des recommandations

De nombreux publics étaient concernés par l’annonce des recommandations pour la réouverture – équipes de gestion scolaire, syndicats, enseignants, parents – et les répondants ont fait état de plusieurs façons dont le gouvernement et d’autres autorités les avaient tenues informées.

Portugal – https://www.dgs.pt/directrizes-da-dgs/orientacoes-e-circulares-informativas/orientacao-n-0242020-de-08052020-pdf.aspx

De nombreux pays ont régulièrement communiqué avec la population générale sur les différents aspects de la pandémie. L’annonce de la réouverture des écoles a pu faire partie de ces séances d’information :

Bien annoncé par le gouvernement, p. ex., par des informations quotidiennes à la télévision ou en ligne avec l’équipe COVID-19, l’épidémiologiste en chef, le directeur de la santé et le représentant du ministère de la protection civile et de la gestion des situations de crise. (Islande)

Une des voies de communication mentionnées transite du gouvernement vers les écoles (parfois par l’intermédiaire des États, des régions ou des cantons), puis entre les directeurs d’établissement et les parents :

Par les autorités de tutelle (Premier Ministre, Ministre de l’Education) relayées par la presse ; par chaque direction d’école auprès des familles de ses élèves. (Belgique)

Le gouvernement central a établi les recommandations, qui ont ensuite été modifiées/adaptées et mises en œuvre par le premier ministre de Victoria… Chaque école communique avec les parents des élèves. (Australie)

En ce qui concerne l’équipe de gestion de l’école, un exemple a été de communiquer directement les recommandations puis d’organiser une formation sur les éléments clés de la stratégie, p. ex., les procédures de désinfection :

Chaque école a reçu les directives, la Direction Générale des Écoles a préparé une formation sur le nettoyage et la désinfection avec l’armée et le Secrétaire d’État a favorisé à distance des réunions avec tous les chefs d’établissement du pays. (Portugal)

Les pays ont utilisé divers médias, y compris les plateformes en ligne, la radio et même les débats :

La communication, les réunions, les formations sont menées en ligne et par le biais de la station de radio des bureaux régionaux et locaux du DepEd. (Philippines)

Tous les canaux de communication visuelle et audio (affiche, spot, débat) sont utilisés. (Sénégal)

Les syndicats d’enseignants ont été mentionnés comme un partenaire important dans le processus de réouverture. Ils n’étaient pas des destinataires passifs de l’information – ils peuvent aussi questionner les décisions gouvernementales :

Recommandations publiées sur le site Web du gouvernement. Séances d’information nationales quotidiennes du gouvernement. Les syndicats d’enseignants sont très actifs pour relayer l’information et poser des questions au gouvernement. (Angleterre)

Ressources ou directives manquantes

Lorsqu’on leur a demandé s’il manquait d’autres ressources ou directives dont les gens avaient besoin pour rouvrir les écoles, un tiers des pays ayant répondu ont indiqué qu’ils n’avaient besoin de rien d’autre. Cependant, la majorité des pays ayant répondu ont quand même mentionné un large éventail de ressources concrètes, de données scientifiques ou d’autres recommandations/politiques qui, selon eux, manquaient encore à la stratégie (encadré 1).

·       Des masques / équipements de protection personnelle pour usage à l’école  (Etats-Unis et Belgique)
·       Une meilleure connectivité aux ressources en ligne (Philippines)
·       Une coordination entre différents secteurs (éducation, santé pour le traçage, transport dans une moindre mesure (Belgique)
·       Des ressources humaines (enseignants, personnels de nettoyage) (Tunisie)
·       Une stratégie éducative sur les microorganismes et la littératie en santé (Angleterre)
·       Des ressources pour le développement et la mise en œuvre d’un plan de communication (Sénégal)
·       Des communiqués fondés sur des données scientifiques (Suisse)
·       Des politiques économiques garantissant que les parents, les familles et tous les personnels scolaires reçoivent “tout” ce dont ils ont besoin  (Allemagne)
·       La liberté d’adapter la mise en œuvre de la stratégie en fonction de chaque école (France)

Encadré 1 – Ressources, données scientifiques, directives ou politiques absentes des stratégies nationales

Plusieurs pays ont fait remarquer qu’ils devraient attendre pour voir s’il manquait encore quelque chose, à mesure que la réouverture se met en place.

Lire la suite du rapport :