Coronavirus : ce que nous savons sur les risques de la réouverture des écoles – et comment les limiter au mieux

Dans le monde entier, plus d’un milliard et demi d’enfants et de jeunes ont été privés d’école pendant la première phase de la pandémie. Nous savons que cela a eu un effet négatif sur l’apprentissage. Et des recherches menées en Angleterre ont montré que les enfants des zones défavorisées sont ceux qui ont pris le plus de retard.

Nous savons aussi que la fréquentation physique de l’école a des effets bénéfiques sur la santé. Le temps passé avec des amis pendant l’adolescence favorise le développement du cerveau. L’activité physique obligatoire peut protéger contre de futures maladies chroniques. Et de nombreux jeunes bénéficient de services en milieu scolaire, tels que des déjeuners gratuits et des produits sanitaires.

Il est clair que les jeunes tirent profit de leur présence à l’école. Mais à mesure que de nombreux pays rouvrent leurs portes, les avantages du retour de nos enfants l’emportent-ils sur les risques et, si oui, quelles sont les conditions d’un retour en toute sécurité ?
Dans l’article publié ce jour dans The Conversation, Didier Jourdan, Nicola Gray et Michael Marmot font le point sur les données disponibles concernant les risques du retour à l’école et affirment que le meilleur moyen de les atténuer est de prendre des mesures de contrôle au niveau local, sur la base d’orientations nationales.

Lire l’article (en anglais).